Connect with us

Actualité

Après un séjour de 30 jours, notre Hôte de Marque s’en Va ( par Koutoubou Sano)

Published

on

Il y a juste 30 jours, le monde et les communautés musulmans ont accueilli un hôte renommé avec beaucoup d’adoration, de joie, d’amour, de respect et d’espoir.

Cet hôte est un porteur de bonheur et d’honneur parce qu’il offre aux fidèles musulmans beaucoup d’opportunités et d’occasions, notamment l’agrément de leur jeûne, l’exaucement de leurs prières, le pardon de leurs péchés et l’admission au Paradis !

Cet hôte est un rappeleur parce qu’il appelle les fidèles à pratiquer les enseignements dignes de leur religion et à appliquer les valeurs et les normes de leur foi.

Cet hôte est un assesseur parce qu’il aide les fidèles à renforcer leur dévotion, leur soumission, leur adoration, leur discipline, leur constance et leur engagement envers le Maître de l’univers.

En conséquence, pendant son séjour parmi nous, chacun d’entre nous a été interpellé non seulement à s’acquitter correctement de ses devoirs, mais aussi à s’abstenir dignement de tous les maux et les vices interdits par le Seigneur !

À cet effet, il était très normal de constater que 30 jours durant, les propos insolents dans les communications fracassantes et les déclarations violentes entre les protagonistes ont avaient disparu! Les cris et les bagarres fratricides entre les hommes pour des futilités et mondanités ont cessé! La pratique des maux et des vices sociaux, tels que le mensonge, la médisance, la diffamation, l’arrogance, la haine, l’hypocrisie, la lâcheté, l’adultère et la consommation d’alcool etc, a également reculé dans la cité!

Oui, 30 jours durant, la majorité écrasante de fidèles musulmans effectuaient les cinq (5) prières quotidiennes à l’heure! La modestie et l’humilité dans le comportement et dans l’habillement ont été observées par la plupart des fidèles.

La solidarité et la compassion envers les démunis et les défavorisés ont été manifestées en leur offrant des dons en nature et en espèces.

Le respect strict et la discipline olympienne dans l’exécution des enseignements du Seigneur n’ont pas fait défaut!

Naturellement, n’eût été la présence nocive et inattendue d’un virus méchant, cruel et mortel, le coronavirus, les maisons de Dieu, les Mosquées, auraient été inondées par des milliers de fidèles, désireux de se repentir, de se rapprocher du Seigneur et de passer un temps de qualité dans ces lieux saints et sacrés de la foi musulmane.

Évidement ce grand et célèbre hôte n’est autre que le mois béni du Ramadan.

Par ailleurs le mot « Ramadan » signifie littérairement le mois qui brûle les péchés à travers le jeûne!

En dépit des ravages, des déséquilibres, de la panique et de la terreur causés par l’ennemi numéro 1 actuel de l’humanité, le coronavirus, les fidèles musulmans à travers le monde ont pu accueillir et héberger leur hôte dans l’amour, dans la sérénité et dans la tranquillité.

Vu que le séjour de cet hôte exceptionnel et formidable ne dépasse point les 30 jours et compte tenu du fait qu’il ne lui reste que quelques heures pour s’en aller vers le Seigneur, je voudrais me faire un devoir sacré celui de vous livrer à titre de rappel volontaire et modeste quelques leçons et consignes de cet hôte.

《Les consignes de vertu de l’hôte》!!

Oui, l’hôte a scrupuleusement tenu à nous rappeler l’importance et la nécessité d’observer minutieusement et de pratiquer pieusement des enseignements dont la protection et la bénédiction divines dépendent. Il s’agit entre autres, des consignes suivantes:

▪︎la régularité dans les cinq (5) prières quotidiennes ; parce qu’elles sont les moyens les plus efficaces et les plus appropriés pour maintenir les relations directes et constantes avec le Seigneur.

▪︎le maintien de la modestie, de l’humilité et de la gentillesse dans nos propos, dans nos actions et dans nos relations avec nos semblables. À l’évidence, ces normes sont indispensables pour la quiétude, la cohésion, la concorde, l’harmonie et l’unité d’une nation.

▪︎la promotion et la défense de la justice, de la liberté, de la moralité, de l’honnêteté, de la sincérité et de la sérénité. Pour cause, ces valeurs sont les piliers de la stabilité, du développement, du progrès et de la prospérité partagée et harmonieuse.

▪︎l’abandon total et définitif du mensonge, de l’injustice, de la tricherie, de l’escroquerie, de l’arrogance, de la haine, de l’hypocrisie et de la lâcheté dans toutes nos actions et nos activités et notamment dans nos actions politiques, nos activités économiques et nos comportements sociaux. Et pour cause, ces maux sont les racines principales et les causes directes de la mal gouvernance, de la dictature, de la corruption, de la pauvreté, de l’instabilité et de l’insécurité dans une société.

▪︎le rejet catégorique de la division et de la discrimination sous toutes leurs formes notamment le racisme, l’ethnocentrisme, le régionalisme, le favoritisme et le clientélisme. Cela est dû au fait que les liens sacrés et les relations fraternelles entre les fidèles priment sur tout autre lien et toute autre relation qu’ils relèvent du sang, de la race, de l’ethnie et de la région.

Sur ces consignes de vertu et de responsabilité l’hôte s’en va après avoir montré à suffisance, qu’avec la volonté et la détermination, les hommes avertis, sérieux, conscients et conséquents pourraient observer et pratiquer non seulement les valeurs et les normes citées, mais aussi abandonner et rejeter les maux et les vices indiqués plus haut.
Et pour preuve, les fidèles ont pu mettre en œuvre lesdites consignes 30 jours durant!

En plus, si la grâce divine a permis aux fidèles de bénéficier du pardon et de la clémence divins de tous leurs péchés antérieurs pendant le séjour de cet hôte, il va de soi de dire que ces derniers devraient logiquement ouvrir une nouvelle page de relations avec eux-mêmes, avec leur Seigneur, avec leurs semblables, avec leurs nations et avec la nature!

Certes, il ne serait pas facile d’appliquer la quasi totalité des consignes que l’hôte nous a recommandés. Cependant il va falloir continuer à développer les efforts spirituel, physique et matériel en conformité avec les valeurs et les normes prescrites. Il va falloir également s’éloigner des vices et des maux destructeurs et nuisibles.

S’il est incontestable et indéniable que la vie de l’homme sur cette planète est limitée dans l’espace et dans le temps, il est tout aussi vrai qu’il n’existe pour lui aucune garantie d’avoir une autre occasion de rencontrer notre hôte dans les années à venir!
Ceci dit, il serait judicieux et intelligent de commencer maintenant à appliquer les consignes de notre auguste hôte avant qu’il ne soit trop tard!!

《S’acquitter de la zakat al-fitr avant la prière de la fête》

À la veille du départ de notre hôte, il faut rappeler que malgré la présence de l’ennemi nuisible et affreux, le Coronavirus, les fidèles musulmans, dans plusieurs pays du monde, vont célébrer la fête du Ramadan dans les foyers en lieu et place des maisons de Dieu !

Ils devront, à cette même occasion, s’acquitter d’un devoir complémentaire et important : celui de donner l’aumône de la rupture du jeûne (zakat al-Fitr) aux pauvres et nécessiteux. L’objectif de cette aumône est à la fois de mettre les destinateurs à l’abri de la mendicité pendant ce jour de solidarité et de joie et de réparer les erreurs commises pendant le jeûne.

Cette aumône peut être acquittée en nature ou en espèces (c’est-à-dire 2.5 kg du riz ou GNF12.500)!!

Aussi, elle est obligatoire pour tout fidèle qui en a le moyen y compris celle et celui qui n’a pu jeûner pour des raisons légales!

Évidemment avant d’effectuer la priere de la fête le père de famille devra payer cette aumône pour toutes les personnes qui sont à sa charge indépendamment de leur âge et de leur genre!

《La prière de la fête au foyer》!!

S’agissant de la prière de la fête dans les foyers, elle devra être conduite par un membre de la famille.

Cette prière comporte deux rakats qui ne diffère pas de la prière normale sauf que la première rakat débute par 7 takbirats et la deuxième rakat par 5 takbirats!

Puisse le Seigneur agréer notre jeûne, exaucer nos prières et nous accorder d’autres chances de recevoir le même hôte dans les années à venir!

Eid Moubarak à tous les fidèles musulmans de la Guinée et du monde entier!

Professeur Koutoubou Moustapha SANO
PhD in Laws.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Published

on

Ce mardi 18 août 2020, le coup d’envoi du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) a été lancé sur toute l’étendue du territoire national. A Labé, c’est au centre de Saint-André que la première épreuve a été lancée en présence des autorités éducatives.

Ils sont au total 3 882 candidats à affronter cet examen dans la préfecture de Labé. C’est le gouverneur Madifing Diané qui a présidé le lancement des épreuves. Dans son intervention, il s’est accentué sur la scolarisation des jeunes filles. « C’est un sentiment de satisfaction pour moi. On avait des doutes sur la tenue de ces examens suite à l’apparition du COVID 19, le constat que je fais dans une salle où j’ai été, à 100% je n’ai constaté que des filles, ça aussi c’est un motif de satisfaction », s’est-il félicité.

Ces candidats sont répartis en treize centres et deux centres sont dans les sous-préfectures de Popodara et Hafia, explique Hadja Aïssatou Djouldé, la directrice préfectorale de l’éducation à Labé. « Par rapport aux statistiques, nous avons un total de 3 882 candidats dont 2 152 filles, au niveau de la préfecture, repartie en 131 salles de classe. De l’enseignement général, nous avons 3 787 dont 2 102 filles repartis en 127 salles. Au franco-arabe, nous avons un total de 95 candidats reparties en 4 salles », a expliqué la DPE de Labé.

A rappeler qu’au départ c’était prévu 25 candidats par salle, mais finalement les responsables de l’éducation à Labé ont opté pour une répartition des candidats à 30 par salle. 

Continue Reading

Actualité

Labé : Une inspection détecte des anomalies dans la gestion de la commune urbaine

Published

on

Une mission d’inspection diligentée par le gouvernorat continue de sillonner dans toutes les communes de la région administrative de Labé. L’objectif de cette mission est d’enquêter sur la gouvernance administrative et financière des collectivités locales.

Selon le chef de cabinet du gouvernorat de labé, des défaillances ont été enregistrées au niveau de la gestion administrative dans la commune urbaine de labé. Ouremba Traoré, le chef de mission, explique que sur le 28 documents administratifs 13 ne sont pas disponibles « ces documents doivent être avec le secrétaire général de la commune, malheureusement le secrétaire a reconnu les faits et dans ces 13 documents il y a l’essentiel qu’il faut et pour que le conseil se retrouve il faut qu’on appelle la session, cette session est consignée dans un procès verbal et si ce procès verbal est absent, s’il n’existe pas ça veut dire qu’il n’y a aucune trace des activités et je me demande comment les citoyens vont être informés ».
Poursuivant le chef de cabinet précise que le bureau exécutif ne se réunit pour examiner la faisabilité des activités avant prendre un décision « l’exécutif se réunit pour examiner pour la faisabilité des décisions issues du conseil ,nous avons compris que là aussi le bureau exécutif ne tient pas les réunions de concertation pour l’application des délibérations et ce n’est pas normal. Nous avons constaté que toutes les commissions de travail ne disposent d’un plan d’action opérationnel et de registre de réunions la seule commission qui en dispose porte seulement sur un titre ,la commission finance. »

Le chef de mission tient à rappeler que selon la loi chaque commune doit tenir quatre sessions extraordinaires mais pour la commune urbaine de Labé dans l’année c’est seulement trois session qui ont eu lieu.

Concernant la tenue sessions et réunions, la procédure n’est pas respectée, et un délai a été donné aux responsables de la commune pour revenir dans le droit chemin.

Fogo Baldé

Continue Reading

Actualité

Labé : le préfet fustige l’incinération des boissons périmées sans la présence des médias 

Published

on

Le préfet de Labé a réagit suite à l’incinération des boissons périmées. Safioulaye Bah accuse le service de contrôle et qualité de ne pas jouer son droit il rassure que toute la marchandise saisie a été détruite.
Le mois dernier plusieurs canettes de boisson planète périmées a été saisie dans le quartier safatou .Le préfet de Labé Safioulaye Bah fustige la manière dont ces boissons ont été  incinérées « Vous savez il y a des personnes qui sont naïves ,si vous mettez main sur des produits périmés, en principe il faut garder quelques uns pour informer les citoyens, ces derniers pourront croire à l’issue des preuves que la loi a été appliquée pour dissuader d’autres qui avait l’intention de le faire ,mais s’il n y a pas de preuve  les citoyens seront dans le doute . Comme ils l’ont fait sans informer la presse ,j’ai convoqué les responsables pour leur dire que les journalistes ont bien fait d’en parler ,en réalité une faute a été commise par le service concerné, mais comme les casiers de jus sont détruits, je penses que prochainement ils feront appel à tout le monde avant de le faire ».
Poissons pourris, des jus périmés et autres alimentation s ont été saisis récemment ces derniers temps par les autorités et détruits mais qu’en est il des coupables ,tel est la grosse question.
Fogo Baldé

Continue Reading

CETTE SEMAINE