Connect with us

Énergie

Attaque des locaux d’EDG à Labé : le directeur d’antenne raconte…

Published

on

Les locaux de l’antenne régionale de la société Electricité de Guinée (EDG) à Labé ont été la cible d’un groupe d’élèves qui voulaient saccager les bureaux de l’agence, alors qu’ils réclamaient le retour de l’électricité dans les foyers. Mais ils n’ont pas réussi leur coup grâce notamment à l’intervention des forces de l’ordre.

Interrogé,  Ghouraïchiou Bah,  le directeur d’antenne d’EDG à Labé, raconte : « C’est contre toute attente hier que nous avons vu un groupe de jeunes venir dans nos locaux. J’étais assis avec certains de mes collègues, ils ont scandé des slogans hostiles à EDG. Après, ils ont dit qu’ils voulaient voir le directeur. Heureusement, les battants sont solides. Ils ont continué à lancer des cailloux et casser certaines vitres avant de se disperser. Après, nous avons appelé les autorités qui nous ont envoyés la sécurité pour rétablir l’ordre et nous protéger ».

Depuis lundi la ville de Labé est touché par des protestations. Après la marche pacifique du FNDC le 6 janvier, des élèves ont déclenché des manifestations dès le mardi pour réclamer entre autres la fin des travaux de rénovation de leur établissement scolaire Hoggo M’bouro dont les vitres du centre informatique de Hoggo Mbouro ont volé en éclat alors que le bâtiment principal du complexe est en phase de rénovation avancée, et que l’inauguration est prévue les prochains jours.

Alpha Oumar Fogo Baldé

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Ghouraïchiou Bah : « dans 10 jours, l’électricité reviendra à Labé »

Published

on

Plusieurs villes de la région de la Moyenne-Guinée sont sans électricité depuis le 25 décembre 2019. Cela fait suite à une panne intervenue à la sous station de Mamou, selon le directeur de l’agence régionale D’EDG à Labé. Mais à l’en croire, la panne sera résolue dans les prochains jours.

« La réparation est très avancée. Depuis le 25 [décembre], Labé est plongée dans le noir total suite à un incident qui a provoqué un incendie à la sous station de Mamou de laquelle nous dépendons entièrement.  Comme vous le savez, il n’y a pas de barrage à Labé donc le poste principal se trouve à Mamou. Heureusement des équipes sont à pied d’œuvres pour la réparation de la panne. Il a fallu d’abord reprendre le bâtiment qui abritait toutes les installations à partir desquelles  Labé est branché, les travaux de génie civil sont achevés. Maintenant nous sommes en train de poser les cellules. Les techniciens travaillent de 8 heures à 18 heures.  Je pense que dans 10 jours, le courant électrique reviendra à Labé », a fait savoir Ghouraïchiou Bah,  le directeur de l’antenne régionale d’EDG à Labé.

Reste à savoir si ce délai estimé par le premier responsable de la société guinéenne d’électricité dans la région suffirait aux techniciens pour achever les travaux de réparation.

Continue Reading

Actualité

Moyenne-Guinée : plusieurs villes toujours privées d’électricité

Published

on

Les citoyens de Labé, Pita, Mamou et Dalaba sont depuis plus de deux semaines privés d’électricité. C’est un incendie survenu au poste de 110 dans la préfecture de Mamou qui est à l’origine de cette triste situation. L’unique question que l’on se pose,  à quand la résolution de cette panne ?   

Selon Tidiane Sylla, chef d’équipe de protection à la direction de production D’EDG, « c’est tout le poste moyen tension  qui a été brûlé par cet incendie. Donc tous les disjoncteurs qui alimentaient Labé, Pita, Dalaba ont pris feu. Il y a une équipe qui a été dépêchée sur les lieux pour constater les dégâts et enlever les équipements qui sont brûlés. Et ensuite, une autre équipe est venue renforcer celle première pour préparer et réceptionner les nouvelles cellules », a-t-il indiqué au micro de nos confrères de GPP FM Foutah.

S’agissant de l’état d’avancement des travaux, il précise que les activités évoluent  et qu’après les travaux de génie civil, une équipe est déjà sur place pour faire l’évaluation des câbles brûlés et le repérage. Parlant du temps qu’il reste à faire, Tidiane Sylla se réserve de donner une date mais précise tout de même qu’il ne reste pas beaucoup. En attendant, les citoyens de Labé, Mamou, Dalaba et Pita accepteront d’être dans le noir sans le vouloir.

Continue Reading

CETTE SEMAINE