Connect with us

Actualité

Guinée : le CTG insiste sur la nécessité d’une transition

Published

on

Alors que la Guinée se dirige vers un lendemain incertain à cause d’une éventuelle candidature du président Condé pour un troisième mandat, nombreux sont ceux qui appellent à l’instauration d’une transition pour faciliter le transfert du pouvoir. Plusieurs membres du Front National pour la Défense de la Constitution sont favorables à cette option si cela permettra de mettre Alpha Condé hors de la course pour la prochaine présidentielle. Le collectif pour la transition en Guinée ( CTG) s’inscrit dans ce cadre. Constitué à Paris ( France), ce collectif au sein duquel on retrouve en plus de la diaspora guinéenne d’autres figures du panafricanisme comme Tikein Jah Fakoly invite la communauté internationale à accompagner la Guinée dans une transition seul gage d’une élection inclusive. Une conférence de presse est annoncée par ce collectif comme l’indique le communiqué ci-dessous.


Le Bilan macabre des violences de ces derniers mois, la bascule vers la dictature et la nécessité de sortir la Guinée de l’ornière dans un contexte de désastre socio-économique et sanitaire sont à l’origine de la création du CTG Collectif pour la Transition en Guinée. Le Collectif s’est constitué à Paris autour de figures de la Diaspora Guinéenne de France dont Mr Ibrahime Sorel Keita vice-président de SOS RACISME et ancien Président de la Coordination des Associations Guinéennes de France, et de
personnalités africaines et françaises engagées dans le combat pour les Droits de l’homme.
Il estime qu’il est urgent d’agir pour mettre fin à ce système inique qui a promulgué, Lundi 6 Avril 2020, une nouvelle constitution votée dans des conditions illégales et indignes pour permettre au Président Alpha Condé de briguer à 82 ans un troisième mandat en violation des dispositions de la Constitution précédente. La date des prochaines élections vient d’être fixée au 18 octobre prochain. Le Collectif réclame avec l’aide de la Communauté internationale la mise en place d’une Transition inclusive pour répondre aux urgences sanitaires et sociales et préparer les échéances électorales de façon transparente et participative.
Parmi les membres et soutiens du Collectif on peut citer :
Le délégué général du CEPS Mr Loïc Tribot la Spière, les chanteurs Tiken Jah Fakoly et Doura Barry, les présidents des trois grandes associations de défense des droits et de lutte contre les discriminations Dominique Sopo de SOS Racisme, Malik Salemkour de la LDH et Mario Stasi de la LICRA, le président de France Fraternité Pierre Henry, celui d’Afrique Fraternité Ibrahima Keita, la déléguée du Défenseur des Droits Emna Ben Amor, l’écrivaine Héléna Mora, la réalisatrice Maimouna Ba, l’animateur producteur Claudy Siar, le blogueur Makaila, l’historien Pascal Blanchard, l’administrateur du FORIM Thierno Camara, les élus Mohamad Gassama et Azdine Ouïs, la chef d’entreprise Hadja Aïssatou Diamana, et les avocats Patrick Klugman et Dominique Tricaud Président de la Conférence Internationale des Barreaux…Nous sommes tous concernés par la situation Guinéenne avec son lot de victimes innocentes (plus de 150 morts) et de hordes de candidats à l’immigration prêts à tout pour rejoindre la France.
Le Collectif organise une Conférence de Presse, en compagnie d’organisations de défense des droits de l’homme et de certains soutiens, le samedi 11 juillet 2020 à 11h à ESPACE SAINT-MARTIN au 199 bis rue Saint Martin 75003 Paris, pour présenter la situation en Guinée, ainsi que les voies et moyens afin d’éviter le chaos en Guinée et ses dangereuses répercussions sous régionales et internationales.
Un cocktail déjeunatoire sera offert à 13h.
Contact presse : Ibrahima 06 61 46 65 94 – Aïda 06 20 35 07 04 Contact mail : 224ctg2020@gmail.com – Tel : 07 80 84 19 84

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Université de Labé : le département de l’énergie photovoltaïque accueille ses premiers étudiants

Published

on

L’université de Labé, située dans la commune rurale de Hafia, à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de la région, a ouvert ce samedi 13 février 2021, l’unique département des énergies renouvelables de la République de Guinée.

L’événement qui a connu la présence des autorités universitaires et administratives de Labé, a, dans un premier temps, été ponctué par une conférence  scientifique sous le thème : 4ème révolution industrielle (fabrication numérique, impression 3D, …): quelles opportunités pour l’accélération du développement de l’Afrique en général et de la Guinée en particulier ? Elle avait été animée par Dr Mohamed Chérif Sow, enseigne chercheur à l’École Nationale Supérieure des Arts et Métiers de Paris (ParisTech).

Prenant la parole, le recteur de l’université de Labé, Docteur Mamadou Dian Gongoré Diallo, a salué un projet d’avenir pour le pays et a invité les jeunes à profiter pleinement de ce nouveau département. Quant au représentant du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, il a plaidé auprès de l’auditoire de miser sur les sciences techniques.

Mamadou Kaïraba Diallo presente la centrale solaire aux officielles

La cérémonie a pris fin par la visite guidée des installations du nouveau département par l’un des artisans de cette coopération décentralisée avec les Instituts Supérieurs de Technologie de Levi-Ponti, Mamadou Kaïraba Diallo

Avec ses trente nouveaux étudiants, ce nouveau département, premier du genre en République de Guinée, fournira au pays dans les prochaines années, des mecatroniciens qualifiés.

Continue Reading

Actualité

Résolution contre les coordinations régionales : «ce sont eux qui ont fabriqué des coordinations artificielles» (El hadj sans-loi)

Published

on

Au lendemain de l’adoption par l’Assemblée nationale de la résolution portant sur les nouvelles dispositions du fonctionnement des coordinations régionales, Elhadj Ousmane Fatako Baldé, a accusé les autorités guinéennes d’être à l’origine de cette polémique qui existe actuellement dans ces entités morales.

« Ce sont eux qui ont fabriqué des Coordinations artificielles or que pour nous les vraies coordinations, ce sont les populations qui nous ont installées. Donc je n’ai rien à dire par rapport à leur résolution. Quand ils feront la différence entre les coordinations qu’ils soutiennent et celles qu’ils tentent de déstabiliser, c’est en ce moment je vais parler », a réagi  Elhadj Ousmane Fatako Baldé, chez nos confrères de mosaiqueguinéé.com, ce jeudi 7 janvier 2021.

 

Il faut noter que dans le document présenté et approuvé par la majorité des députés, il est clairement indiqué que les coordinations régionales demeurent des autorités morales et ne doivent en aucun cas s’immiscer dans les affaires politiques notamment celles courantes de l’État.

 

Continue Reading

Actualité

Justice : le procès de Foniké Manguê enfin programmé pour le 11 janvier

Published

on

En grève de la faim depuis deux semaines environs pour protester contre la détention sans procès dont il est victime, Oumar Sylla alias Foniké Manguê, responsable en charge de la mobilisation et des antennes du FNDC, va bientôt être situé sur son sort.

D’après Me Béa, son avocat, le procès du responsable en charge de la mobilisation et des antennes du FNDC va s’ouvrir le 11 janvier au TPI de Mafanco, commune de Matam.

« Foniké Manguê sera jugé le lundi 11 janvier. J’ai rencontré madame la présidente du tribunal de Mafanco et le procureur ce jeudi », a confié maitre Béa à mosaiqueguinee.com.

Il faut rappeler que Foniké Manguê, qui a été arrêté à la veille du scrutin présidentiel du 18 octobre 2020 et détenu à la maison centrale de Conakry est poursuivis pour attroupement interdit susceptible de troubler l’ordre public.

 

Continue Reading

CETTE SEMAINE