Connect with us

Actualité

Guinée : voici les membres du nouveau gouvernement ( décret)

Published

on

Le chef de l’Etat a procédé ce vendredi à un léger remaniement ministériel.

Voici la liste intégrale du nouveau gouvernement.

  1. Premier ministre, chef du gouvernement : Dr Ibrahima Kassory Fofana, confirmé
  2. Ministre d’État chargé des affaires présidentielles, ministre de la Défense nationale : Dr Mohamed Diané, confirmé
  3. Ministre d’État à la Présidence, conseiller spécial du président de la République, ministre de l’Industrie, des Petites et moyennes entreprises : M. Tibou Kamara, confirmé
  4. Ministre d’État, ministre de l’Assainissement et de l’Hydraulique : Elhadj Papa Koly Kourouma, confirmé
  5. Ministre d’État, ministre des Transports : M. Aboubacar Sylla, confirmé
  6. Ministre d’Etat, ministre l’Environnement, des Eaux et Forêts : M. Oyé Guilavogui, confirmé
  7. Ministre d’Etat, ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique : M. Sanoussy Bantama Sow
  8. Ministre la Justice, Garde des Sceaux : M. Mory Doumbouya, précédemment agent judiciaire de l’Etat
  9. Ministre du Plan et du Développement économique : Mama Kanny Diallo, confirmée
  10. Ministre de l’Économie et des Finances : Mamadi Camara, confirmé
  11. Ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté : Mamadou Taran Diallo, confirmé
  12. Ministre des Travaux publics : Moustapha Naité, confirmé
  13. Ministre de l’Énergie, Mme Bountouraby Yattara, précédemment secrétaire générale du ministère de l’Economie et des Finances
  14. Ministre de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat : Sala Fanta Camara, précédemment cheffe de cabinet du ministère des investissements et des partenariats public-privé
  15. Ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation : Général Bouréma Condé, confirmé
  16. Ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger : Mamadi Touré, confirmé
  17. Ministre, ministre de la Santé : colonel Remy Lamah, confirmé
  18. Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Dr Aboubacar Oumar Bangoura, professeur à l’Institut polytechnique à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry
  19. Ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Dr Alpha Amadou Bano Barry, précédemment conseiller à la présidence de la République
  20. Ministre des Mines et de la Géologie : Abdoulaye Magassouba, confirmé
  21. Ministre de la Ville et de l’Aménagement du territoire : Ibrahima Kourouma, confirmé
  22. Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi jeune : Mouctar Diallo, confirmé
  23. Ministre des Postes, des Télécoms et de l’Économie numérique : Saïd Oumar Koulibaly, précédemment directeur général de la Guilab
  24. Ministre de la Pêche, de l’Aquaculture et de l’Économie maritime : Frédéric Loua, confirmé
  25. Ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l’État et de la Modernisation de l’administration, Dr Mamadou Ballo, précédemment ministre chef de cabinet de la présidence de la République
  26. Ministre du Budget : Ismaël Dioubaté, confirmé
  27. Ministre de la Sécurité et de la Protection civile : Albert Damantang Camara
  28. Ministre du Commerce : Boubacar Barry, confirmé
  29. Ministre du Travail et des Lois sociales, M. Diallo Cheick Oumar, ingénieur chimiste, ancien conseiller chargé du développement rural à la primature
  30. Ministre des Droits et l’autonomisation des femmes, Mme Hawa Béavogui, précédemment directrice adjointe du Fonds de l’hydraulique
  31. Ministre de l’Action sociale et des personnes vulnérables, Mariama Sylla, confirmée
  32. Ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle, du Travail et de l’Emploi : Djénabou Dramé, précédemment directrice des affaires administratives et financières au ministère de la santé
  33. Ministre en charge des Investissements et du Partenariat public-privé : Gabriel Curtis, confirmé
  34. Ministre de la Coopération et de l’Intégration africaine : Djènè Keita, confirmée
  35. Ministre de l’Agriculture : Mariama Camara, confirmée
  36. Ministre de l’Élevage : Roger Patrick Millimono, confirmé
  37. Ministre de l’Information et de la Communication : Amara Somparé, confirmé
  38. Ministre chargé des Hydrocarbures : Diakaria Koulibaly, confirmé
  39. Ministre secrétaire général du gouvernement : Lansana Komara précédemment ministre de l’enseignement technique de la formation professionnelle

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Université de Labé : le département de l’énergie photovoltaïque accueille ses premiers étudiants

Published

on

L’université de Labé, située dans la commune rurale de Hafia, à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de la région, a ouvert ce samedi 13 février 2021, l’unique département des énergies renouvelables de la République de Guinée.

L’événement qui a connu la présence des autorités universitaires et administratives de Labé, a, dans un premier temps, été ponctué par une conférence  scientifique sous le thème : 4ème révolution industrielle (fabrication numérique, impression 3D, …): quelles opportunités pour l’accélération du développement de l’Afrique en général et de la Guinée en particulier ? Elle avait été animée par Dr Mohamed Chérif Sow, enseigne chercheur à l’École Nationale Supérieure des Arts et Métiers de Paris (ParisTech).

Prenant la parole, le recteur de l’université de Labé, Docteur Mamadou Dian Gongoré Diallo, a salué un projet d’avenir pour le pays et a invité les jeunes à profiter pleinement de ce nouveau département. Quant au représentant du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, il a plaidé auprès de l’auditoire de miser sur les sciences techniques.

Mamadou Kaïraba Diallo presente la centrale solaire aux officielles

La cérémonie a pris fin par la visite guidée des installations du nouveau département par l’un des artisans de cette coopération décentralisée avec les Instituts Supérieurs de Technologie de Levi-Ponti, Mamadou Kaïraba Diallo

Avec ses trente nouveaux étudiants, ce nouveau département, premier du genre en République de Guinée, fournira au pays dans les prochaines années, des mecatroniciens qualifiés.

Continue Reading

Actualité

Résolution contre les coordinations régionales : «ce sont eux qui ont fabriqué des coordinations artificielles» (El hadj sans-loi)

Published

on

Au lendemain de l’adoption par l’Assemblée nationale de la résolution portant sur les nouvelles dispositions du fonctionnement des coordinations régionales, Elhadj Ousmane Fatako Baldé, a accusé les autorités guinéennes d’être à l’origine de cette polémique qui existe actuellement dans ces entités morales.

« Ce sont eux qui ont fabriqué des Coordinations artificielles or que pour nous les vraies coordinations, ce sont les populations qui nous ont installées. Donc je n’ai rien à dire par rapport à leur résolution. Quand ils feront la différence entre les coordinations qu’ils soutiennent et celles qu’ils tentent de déstabiliser, c’est en ce moment je vais parler », a réagi  Elhadj Ousmane Fatako Baldé, chez nos confrères de mosaiqueguinéé.com, ce jeudi 7 janvier 2021.

 

Il faut noter que dans le document présenté et approuvé par la majorité des députés, il est clairement indiqué que les coordinations régionales demeurent des autorités morales et ne doivent en aucun cas s’immiscer dans les affaires politiques notamment celles courantes de l’État.

 

Continue Reading

Actualité

Justice : le procès de Foniké Manguê enfin programmé pour le 11 janvier

Published

on

En grève de la faim depuis deux semaines environs pour protester contre la détention sans procès dont il est victime, Oumar Sylla alias Foniké Manguê, responsable en charge de la mobilisation et des antennes du FNDC, va bientôt être situé sur son sort.

D’après Me Béa, son avocat, le procès du responsable en charge de la mobilisation et des antennes du FNDC va s’ouvrir le 11 janvier au TPI de Mafanco, commune de Matam.

« Foniké Manguê sera jugé le lundi 11 janvier. J’ai rencontré madame la présidente du tribunal de Mafanco et le procureur ce jeudi », a confié maitre Béa à mosaiqueguinee.com.

Il faut rappeler que Foniké Manguê, qui a été arrêté à la veille du scrutin présidentiel du 18 octobre 2020 et détenu à la maison centrale de Conakry est poursuivis pour attroupement interdit susceptible de troubler l’ordre public.

 

Continue Reading

CETTE SEMAINE