Connect with us

PROXIMITE

Labé : l’activisme artistique au service de la lutte contre la corruption

Published

on

Dans un climat festif, ce mercredi 04 mars 2020, notre rédaction a assisté à la réalisation entre 16h et 18h30 dans la commune urbaine de Labé, d’une prestation de théâtre-forum sur le thème « Stop à la corruption en milieu scolaire ». Cette activité qui a connu une participation de près de 200 personne s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet intitulé : « Un coup de balai contre la corruption », soutenu par la Fondation OSIWA dans le cadre de son programme d’appui aux activistes, artistes et journalistes pour la mise en œuvre d’actions d’activisme artistiques pour la lutte contre la corruption en Afrique de l’Ouest et dans la région des Balkans.

Ladite activité de théâtre-forum a été réalisée plus précisément dans le quartier Madina, dans la commune urbaine de Labé, au Fouta-Djallon. Elle a engagé 8 jeunes leaders, activistes et membres de l’ONG Citoyens pour la paix et la justice. Ces jeunes qui ont une grande expérience en matière de réalisation de théâtre participatif ont fait à travers cette action d’activisme artistique une brillante prestation de théâtre participatif qui a incité 5 participants du public à s’inviter dans le théâtre pendant la phase participative et de remplacer un acteur pour jouer son rôle. A tour de rôle, dans leurs simulations, ces participants ont indiqué que la corruption en milieu scolaire est un phénomène à bannir sous toutes ses formes. Le premier intervenant a dit : « Si ton enfant redouble dans une classe, tu ne dois pas passer par la corruption pour qu’il parte en classe supérieure, mais plutôt tu dois t’investir pour lui trouver un enseignant qui doit le faire réviser ses leçons et améliorer son niveau, sinon tu aurais contribué à faire la promotion de la corruption et de la médiocrité dans le pays ».

Quant au dernier intervenant, il a dit : « Passer par la corruption pour améliorer les notes obtenues par ton enfant à l’école est une façon de faire perdre les enfants des autres parents qui n’ont pas les moyens de payer de l’argent, c’est donc une pratique néfaste à ne jamais faire car ta conscience te le reprochera ». Certains participants auxquels nous avons tendu notre micro dans la foule au cours de l’activité nous ont également indiqué que le harcèlement sexuel est une autre forme de corruption à laquelle sont victimes certaines élèves, qu’il faut donc proscrire car selon eux, cela fait la promotion de l’insécurité des jeunes filles à l’école.

Aux alentours de l’espace qui a servi de cadre pour la tenue de cette activité, on pouvait lire les messages suivants sur les affiches arborées : « Je suis contre la corruption », « La corruption est une source de haine », « corruption = injustice », « La corruption ne passera pas par moi », « Stop à la corruption dans nos écoles et nos universités », etc.

A la clôture de l’activité à 18h30, le public a exprimé son souhait de voir une autre action de ce genre pour la lutte contre la corruption dans les hôpitaux réalisée dans le quartier.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Labé : Une inspection détecte des anomalies dans la gestion de la commune urbaine

Published

on

Une mission d’inspection diligentée par le gouvernorat continue de sillonner dans toutes les communes de la région administrative de Labé. L’objectif de cette mission est d’enquêter sur la gouvernance administrative et financière des collectivités locales.

Selon le chef de cabinet du gouvernorat de labé, des défaillances ont été enregistrées au niveau de la gestion administrative dans la commune urbaine de labé. Ouremba Traoré, le chef de mission, explique que sur le 28 documents administratifs 13 ne sont pas disponibles « ces documents doivent être avec le secrétaire général de la commune, malheureusement le secrétaire a reconnu les faits et dans ces 13 documents il y a l’essentiel qu’il faut et pour que le conseil se retrouve il faut qu’on appelle la session, cette session est consignée dans un procès verbal et si ce procès verbal est absent, s’il n’existe pas ça veut dire qu’il n’y a aucune trace des activités et je me demande comment les citoyens vont être informés ».
Poursuivant le chef de cabinet précise que le bureau exécutif ne se réunit pour examiner la faisabilité des activités avant prendre un décision « l’exécutif se réunit pour examiner pour la faisabilité des décisions issues du conseil ,nous avons compris que là aussi le bureau exécutif ne tient pas les réunions de concertation pour l’application des délibérations et ce n’est pas normal. Nous avons constaté que toutes les commissions de travail ne disposent d’un plan d’action opérationnel et de registre de réunions la seule commission qui en dispose porte seulement sur un titre ,la commission finance. »

Le chef de mission tient à rappeler que selon la loi chaque commune doit tenir quatre sessions extraordinaires mais pour la commune urbaine de Labé dans l’année c’est seulement trois session qui ont eu lieu.

Concernant la tenue sessions et réunions, la procédure n’est pas respectée, et un délai a été donné aux responsables de la commune pour revenir dans le droit chemin.

Fogo Baldé

Continue Reading

Actualité

Labé : le préfet fustige l’incinération des boissons périmées sans la présence des médias 

Published

on

Le préfet de Labé a réagit suite à l’incinération des boissons périmées. Safioulaye Bah accuse le service de contrôle et qualité de ne pas jouer son droit il rassure que toute la marchandise saisie a été détruite.
Le mois dernier plusieurs canettes de boisson planète périmées a été saisie dans le quartier safatou .Le préfet de Labé Safioulaye Bah fustige la manière dont ces boissons ont été  incinérées « Vous savez il y a des personnes qui sont naïves ,si vous mettez main sur des produits périmés, en principe il faut garder quelques uns pour informer les citoyens, ces derniers pourront croire à l’issue des preuves que la loi a été appliquée pour dissuader d’autres qui avait l’intention de le faire ,mais s’il n y a pas de preuve  les citoyens seront dans le doute . Comme ils l’ont fait sans informer la presse ,j’ai convoqué les responsables pour leur dire que les journalistes ont bien fait d’en parler ,en réalité une faute a été commise par le service concerné, mais comme les casiers de jus sont détruits, je penses que prochainement ils feront appel à tout le monde avant de le faire ».
Poissons pourris, des jus périmés et autres alimentation s ont été saisis récemment ces derniers temps par les autorités et détruits mais qu’en est il des coupables ,tel est la grosse question.
Fogo Baldé

Continue Reading

PROXIMITE

Covid-19 : la ville de Labé compte désormais six cas positifs 

Published

on

La préfecture de Labé vient d’enregistrer son sixième cas positif au Coronavirus. Selon le directeur général de l’hôpital régional, plus de cent trente personnes ont fait le test de dépistage à la COVID-19 et parmi elles, six ont été testées positives. 

Pour Ataoulaye Sall « les malades que nous avons jusque-là, c’est un groupe de personne qui était parti de Labé pour Kindia et a participé à un séminaire malheureusement qui s’est infecté. Ces gens sont rentrés à Labé le samedi et heureusement, on a fait le test le lundi. Dieu a fait que nous avons pu mettre main sur ces gens. La plupart sont porteurs ou porteuses du virus si ce test n’avait pas été fait, ils allaient dissimuler la maladie dans toute la ville ».

Les patients sont pour le moment tous hospitalisés au Centre de Traitement Épidémiologique des maladies Infectieuses de Labé.

Continue Reading

CETTE SEMAINE