Connect with us

Société

Nabayagate/Convocation de 3 journalistes : les associations de presse dénoncent cette démarche de la ministre

Published

on

Les Associations de presse AGUIPEL, URTELGUI, AGEPI, REMIGUI, UPLG ont été surprises d’apprendre queles journalistes, Youssouf Boundou Sylla de Guineenews ; Ibrahima SoryTraoré de Guinee7 et Moussa Moise Sylla de l’Inquisiteur, ont reçu une « citation à comparaitre devant le tribunal correctionnel » de Kaloum, pour le 15 décembre 2020.

Cette « convocation » fait suite à la requête de Madame Zénab Dramé, ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle qui accuse ces journalistes des faits de « diffamation » sur sa personne.

Les Associations de presse soutiennent les journalistes « convoqués » et condamnent les agissements de Mme Dramé, qui n’a pas attendu les conclusions de l’enquête ouverte par le procureur pour détournement de deniers publics, suite aux révélations de la presse, pour porter plainte contre les journalistes pour « diffamation », comme si, elle était déjà blanchie par la justice.

En tout état de cause, les Associations de presse rappellent que les lanceurs d’alerte et les dénonciateurs de corruption et infractions assimilées doivent bénéficier d’une protection spéciale de l’Etat contre les actes de représailles ou d’intimidation, selon l’article 100 de la Loi /L2017/041/AN du 4 juillet 2017 portant Prévention, Détection et Répression de la Corruption et des Infractions Assimilées.

Elles considèrent que la démarche de la Ministre est une manœuvre dilatoire pour empêcher l’instruction en cours pour détournement de deniers publics et une action d’intimidation de la presse.

Elles exhortent les autorités judiciaires à préserver leur indépendance et à respecter leur serment en évitant d’appliquer les consignes de punition des journalistes données par le Premier Ministre dans un communiqué du gouvernement.

Elles réaffirment leur soutien aux journalistes concernés et continueront à dénoncer les détournements des derniers publics, la corruption, la gabegie, comme l’a souhaité le Président de la République.

Les Associations de presse condamnent, vigoureusement, cette tentative d’intimidation de la presse, et défendront de toutes leurs forces la liberté de la presse chèrement acquise.

Conakry, le 6 décembre 2020

Ont signé:

L’Association Guinéenne de la Presse en Ligne (AGUIPEL)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Société

Guinée : l’Importation, la distribution et la commercialisation de la CHICHA interdite 

Published

on

A travers un arrêté conjoint signé des Ministres du Commerce, du Budget de la Sécurité, la Sécurité et de la Protection Civile, l’Importation, la distribution et la commercialisation de la CHICHA sur toute l’étendue du territoire guinéen sont interdites à compter du 04 Janvier 2021 et ce jusqu’à nouvel ordre.

Ce même document, invite les services des départements concernés, à procéder à l’identification et à la fermeture de tout local de consommation et espace de vente de la Chicha.

Le même arrêté précise que la Direction Générale des Douanes, les Services de défense et de Sécurité, particulièrement les Services Spéciaux Chargés de la Lutte contre la Drogue et le Crime Organisé et les Services Déconcentrés du Ministère du Commerce sont chargés chacun en ce qui le concerne, de l’application rigoureuse du présent Arrêté.

Voir ci-dessous copie de l’arrêté:

Continue Reading

Société

Médias: Ahmed Kourouma viré des Grandes Gueules

Published

on

C’est une information qui vient de parvenir à la rédaction d’Actujeune.com. Ahmed Kourouma, jusque-là chroniqueur de l’émission les “Grandes Gueules” d’Espace FM et TV, a été « viré », pour reprendre in-extenso le terme utilisé par une source digne, à Hadafo Médias.

Le politicien converti en homme de médias, avait rejoint l’équipe de Lamine Guirassy, en août dernier, après une vague de démissions, au sein du groupe médiatique. 

En plus du talk show dans lequel il intervenait en qualité de chroniqueur, Ahmed pilotait à lui seul une autre émission, dénommée « Kourouma et Compagnie ». Pour l’heure nous ignorons les raisons qui ont conduit à cette décision de l’administration générale du média. 

L’aventure médiatique de l’ancien vice-président du parti Générations pour la Réconciliation, l’Union et la Prospérité (GRUP) à Hadafo Médias, n’aura donc été qu’éphémère. 

L’arrivée d’Ahmed Kourouma avait été évoquée au même moment que celle de Souleymane Thianguel Bah, qu’on n’entend d’ailleurs plus. Les deux avaient été annoncés en grande pompe comme étant les grandes recrues du navire Espace, qui s’est alors vidé d’un important contingent de têtes d’affiches.

Djoma médias, un jeune loup aux dents longue de l’espace médiatique guinéen, a saisi la balle au bond et recruté immédiatement Ahmed Kourouma. Il devra intervenir très prochainement dans l’émission « On refait le Monde » et dans d’autres programmes.

Joint au téléphone pour avoir sa part de vérité, Ahmed n’a pas souhaité réagir et a juste lâché « ils peuvent dire ce qu’ils veulent ». 

Actujeune

Continue Reading

Société

Fêtes de fin d’année : « 04 morts et 25 blessées »(Police)

Published

on

La célébration des fêtes de fin d’année 2020, notamment les 24, 31 décembre et aussi le 1er janvier 2021, a coûté la vie à plusieurs personnes à travers les grandes villes du pays notamment à Conakry et Labé.

Ci-dessous communiqué de la direction générale de la police nationale 

Continue Reading

CETTE SEMAINE