Connect with us

Faits-divers

Timbo : une femme tue son mari

Published

on

C’est un terrible fait-divers qui a secoué la semaine dernière Timbo, une localité relevant de la préfecture de Mamou. Jeudi dernier, le 1er décembre 2016, une femme prénommée Adama a fendu la tête de son mari, Sékou Savané, en service au cantonnement forestier de Timbo, une sous-préfecture située à 55 kilomètres du chef-lieu de la préfecture.

L’acte odieux s’est produit aux environs de 2 heures du matin alors que la victime dormait dans son lit. Transporté d’urgence le lendemain matin à l’hôpital régional de Mamou, M. Savané fut hospitalisé dans un état critique. Se trouvant au coma, il a été évacué à Conakry, où il a rendu l’âme dimanche dernier. Son corps a été ramené à Timbo le même jour.

De retour à Timbo, l’épouse du défunt a été arrêtée par la gendarmerie, sur instructions du sous-préfet, Sadou Diaby. Après d’intenses interrogations, la veuve est passée aux aveux. Selon les informations recoupées par un collaborateur de Foutanews basé à Mamou, la présumée meurtrière aurait indiqué que son geste est dû à la jalousie qui l’a animée au retour de son mari tard la nuit, qui rentrait d’une veillée.

Pourtant l’attitude qu’elle a eue ne laissait pas penser qu’elle était l’auteure de ce crime particulièrement violent. En effet, de Timbo à Conakry en passant par Mamou, Mme Savané n’arrêtait pas de pleurnicher et de se lamenter, demandant en larmes ce que serait le sort de ses dix enfants dans le futur sans leur père, raconte un témoin à Foutanews.

Aux dernières nouvelles, la présumée tueuse se trouve à la Brigade de recherches de Mamou pour des fins d’enquête. Quant au défunt, son corps a été inhumé ce lundi soir à Dialakoro dans la préfecture de Dinguiraye (Haute-Guinée), son village d’origine.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Pita: le grand marché de Timbi Madina sans gardiens, commerçants et administrateur se rejettent la responsabilité

Published

on


À Timby Madina dans la préfecture de Pita le phénomène de vol est toujours d’actualité. Cet état de fait est dû selon l’administrateur du marché par faute de présence effective d’un effective gardiennage et il pointe un doigt accusateur aux commerçants qui refuseraient de payer les gardiens.


Maintenant depuis 2 mois le marché de Timby Madina est laissé à la merci des hors la loi .Tous les gardiens recrutés pour la protection de biens des commerçants ont jetés l’éponge .Interrogé l’administrateur du marché explique les raisons « tout ce que je peux vous dire dans cette histoire , au début nous avions recruté 8 gardiens pour le marché , pendant 3 mois ils n’ont pas été payés et les commerçants ont refusé de payer leur argent. Ils ont fait appel à moi au cours de la réunion , les commerçants m’ont fait savoir qu’ils payent assez d’argent où se trouve le montant qui reste après le payement des gardiens? ils nous ont dit qu’ils vont gérer à leur manière . Ils ont recruté quelques uns pour la sécurisation de leur bien et c’est la même chose qui s’est reproduite, ces gardiens aussi ont abandonné par ce qu’ils n’ont pas été payés par les commerçants et aujourd’hui le vol a pris une dimension dans le marché».

Fogo Baldé

Continue Reading

Actualité

Labé : un agent de la garde communale a-t-il frappé une femme ?

Published

on


Un agent de la garde communale de Labé est accusé d’avoir molesté une femme marchande qui a finalement été hospitalisée dans une clinique avant d’être transférée à l’hôpital régional pour plus de soins. Les faits se sont déroulés dans la matinée de ce lundi 13 juillet 2020 .
Avant de revenir sur les faits, Alpha Oumar Diallo, le fils de la victime, précise que sa mère souffre énormément et qu’elle poursuit ses soins à l’hôpital régional de Labé « c’est mon frère qui m’a informé que ma mère a été sévèrement battue par un agent de la garde communale . Je me suis rendu à la garde communale ils m’ont dit qu’elle a été transmise dans une clinique. L’agent qui l’a frappé se nomme Yero. Elle marchait sur le trottoir lorsque cet agent est venu la terrassé e, elle est tombée et a perdu deux dents, le responsable de la garde m’a fait comprendre que l’agent sera remplacé et ce n’est pas la bonne décision je veux qu’il soit jugé conformément à la loi pour qu’il serve d’exemple aux autres. »
Malheureusement ce n’est pas la première qu’un agent de la garde est accusé de bastonnade sur un citoyen, récemment, c’est un conducteur de moto taxi qui avait été sérieusement molesté par plusieurs agents de la garde communale. En colère, ses ont saccagé la garde communale avant de détruire le tricycle de ces deniers. Reste à savoir si l’autorité communale prendra une décision pour éviter que ces actes de violences ne se répètent.

Fogo Baldé

Continue Reading

Actualité

Mamou: des nouveaux cas de viols signalés

Published

on

Deux nouveaux cas de viols sur mineures ont été enregistrés la semaine dernière à Mamou. Le premier à Sèrè, dans la commune urbaine, le second dans la sous-préfecture de Tolo, dans le district de soumbalako togosairai.

L’une des victimes âgée de 11 ans a été sexuellement agressée par le grand frère de son père selon le capitaine Alpha Bangoura, chef de la brigade OPROGEM/MAMOU. « D’après la réquisition du médecin, il a été avéré que les filles ont été bel et bien victimes d’agressions sexuelles. Quant aux présumés auteurs, ils sont en fuite».

Les bourreaux de ces deux filles sont activement recherchés par les services de sécurité de Mamou.

Thierno Amadou Barry

Continue Reading

CETTE SEMAINE