Connect with us

Faits-divers

Timbo : une femme tue son mari

Published

on

C’est un terrible fait-divers qui a secoué la semaine dernière Timbo, une localité relevant de la préfecture de Mamou. Jeudi dernier, le 1er décembre 2016, une femme prénommée Adama a fendu la tête de son mari, Sékou Savané, en service au cantonnement forestier de Timbo, une sous-préfecture située à 55 kilomètres du chef-lieu de la préfecture.

L’acte odieux s’est produit aux environs de 2 heures du matin alors que la victime dormait dans son lit. Transporté d’urgence le lendemain matin à l’hôpital régional de Mamou, M. Savané fut hospitalisé dans un état critique. Se trouvant au coma, il a été évacué à Conakry, où il a rendu l’âme dimanche dernier. Son corps a été ramené à Timbo le même jour.

De retour à Timbo, l’épouse du défunt a été arrêtée par la gendarmerie, sur instructions du sous-préfet, Sadou Diaby. Après d’intenses interrogations, la veuve est passée aux aveux. Selon les informations recoupées par un collaborateur de Foutanews basé à Mamou, la présumée meurtrière aurait indiqué que son geste est dû à la jalousie qui l’a animée au retour de son mari tard la nuit, qui rentrait d’une veillée.

Pourtant l’attitude qu’elle a eue ne laissait pas penser qu’elle était l’auteure de ce crime particulièrement violent. En effet, de Timbo à Conakry en passant par Mamou, Mme Savané n’arrêtait pas de pleurnicher et de se lamenter, demandant en larmes ce que serait le sort de ses dix enfants dans le futur sans leur père, raconte un témoin à Foutanews.

Aux dernières nouvelles, la présumée tueuse se trouve à la Brigade de recherches de Mamou pour des fins d’enquête. Quant au défunt, son corps a été inhumé ce lundi soir à Dialakoro dans la préfecture de Dinguiraye (Haute-Guinée), son village d’origine.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Mamou: des nouveaux cas de viols signalés

Published

on

Deux nouveaux cas de viols sur mineures ont été enregistrés la semaine dernière à Mamou. Le premier à Sèrè, dans la commune urbaine, le second dans la sous-préfecture de Tolo, dans le district de soumbalako togosairai.

L’une des victimes âgée de 11 ans a été sexuellement agressée par le grand frère de son père selon le capitaine Alpha Bangoura, chef de la brigade OPROGEM/MAMOU. « D’après la réquisition du médecin, il a été avéré que les filles ont été bel et bien victimes d’agressions sexuelles. Quant aux présumés auteurs, ils sont en fuite».

Les bourreaux de ces deux filles sont activement recherchés par les services de sécurité de Mamou.

Thierno Amadou Barry

Continue Reading

Actualité

Labé : une élève gendarme tuée dans un accident à Hafia

Published

on

C’es une voiture qui l’a percutée au poste de Control de la gendarmerie situé à Hafia dans la matinée de ce mardi 23 juin.

selon les informations, c’est un véhicule de marque Toyota qui quittait Conakry pour Labé qui est à l’origine de cet accident qui a fait un mort et quatre blessés.
C’est un accident d’une rare violence qui est survenu ce matin à Hafia, au niveau du poste selon le Colonel Mohamed Lamine Fofana. « Quand nous sommes arrivés sur les lieux nous avons trouvé la fille morte et son corps était sous le véhicule. Un accident malheureux qui a coûté la vie à Macé kourouma stagiaire à la gendarmerie routière, l’adjudant-chef Abdoulaye kountoun Diallo lui et un autre caporal-chef de l’environnement ont été grièvement blessés, il y’avait des civiles qui étaient venus se mettre à labri de la pluie, à 45 mettre le chauffeur a perdu le control du véhicule et il est allé trouver les agents dans le poste », explique colonel Mohamed Lamine Fofana.

Mamadou Oury Diallo

Continue Reading

Actualité

Mamou: un enfant de 7 ans tué par son ami

Published

on

Les faits se sont déroulés dans la sous-préfecture de Teguereya vendredi dernier dans l’après midi à Beindougou Kollin. C’est un enfant de 8 ans qui a profité de l’absence de ses parents pour prendre le fusil de son père et tirer sur son ami, âgé de sept ans.

Joint au téléphone par nos confrères de l’AGP, le maire de la commune rurale de Teguereya, Alpha Mamoudou Barry est revenu sur les circonstances de ce drame. « Le drame s’est produit alors que tous les parents étaient à une cérémonie de baptême. Ainsi Sanoussi Sacko âgé de 8 ans et élève de la 2ème à l’école primaire de Beindougou Kollin a ouvert la chambre de son père ou il y avait un fusil de fabrication locale ; il l’a pris pour tirer sur son ami Sékou Oumar Barry âgé de 7 ans ».

C’est sur la route de l’hôpital que l’enfant va rendre l’âme précise le maire.

Thierno Bah, foutanews.info

Continue Reading

CETTE SEMAINE